Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

Il ne tient qu'à moi

Image
Autant, quelque fois, aucune envie ne m'anime, et j'erre sans trop le savoir dans un espace où le vide se mêle au rien.  Autant, il m'arrive de ressentir une motivation soudaine, bienheureuse, qui me donne l'impression que rien n'est impossible.
Impossible is nothing
Le rôle de la musique est à ce titre essentiel. On se laisse emporter, on puise dans le rythme la force nécessaire, l'énergie qu'il faut. De nombreuses tâches peuvent être réglées en peu de temps si l'on parvient à se nourrir de cette vitalité. De même, le courage peut naître d'un seul coup, sans que l'on sache très bien pourquoi.   “Qu'est-ce que le génie ? - Avoir un but élevé et vouloir les moyens d'y parvenir.” Nietzsche, Humain, trop humainC'est cette force que je recherche parfois. Le vrai problème est qu'il est difficile de créer artificiellement les conditions de la motivation. D'autant que d'autres sentiments contradictoires viennent bien souvent ternir …

Mickey Mouse

Image

L'ombre d'un doute

Image
Les doutes sont, selon Albert Camus, “ce que nous avons de plus intime”. Je ne sais pas très bien si j'ai de nombreux doutes aujourd'hui. Je suis plutôt serein, plutôt confiant, je n'ai pas tellement de regrets. Et pourtant, les chances sont grandes pour que l'ombre d'un doute plane quelque part. Le doute n'est jamais totalement absent. Et il ne surgit pas toujours quand on l'attend.

Tous doutent, sans doute

À ce propos, j'aime l'idée que les plus grands professionnels, les plus aguerris, doutent encore. J'aime penser aux experts des médias sociaux qui attendent avec inquiétude de savoir si leur dernier article va être repris. Aux plus grands publicitaires qui craignent toujours que leur dernière campagne ne soit un four. Aux responsables politiques qui tremblent en observant l'évolution des sondages.  “La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute” Pierre Desproges Le doute est de ce point de vue salutaire. Il apporte ave…

Des réseaux de semblables ?

Image
L'homophilie est incontestablement l'un des concepts qui revient le plus souvent dans les études effectuées sur les sites communautaires par chercheurs, consultants ou spécialistes 2.0. De fait, pour le dire simplement, ce terme s'avère souvent pertinent. L'homophilie désigne le phénomène par lequel deux individus qui ont quelque chose en commun ont plus de chance de nouer une relation que deux individus dissemblables. Sur les plates-formes sociales, cela se vérifie souvent, selon diverses études, comme celle menée par l'université d'Arizona : les internautes sociaux sont plus aptes à partager de l'information avec les personnes qui leur sont “semblables”, qu'avec celles qui le sont moins [comme vous pouvez le lire ici].
Les conséquences d'un phénomène social 
C'est un phénomène logique, a priori. “Qui se ressemble s'assemble”, on connaît la formule.  Mais cette tendance à nouer une relation avec les personnes semblables, en priorité, a d'i…

À la fin de l'envoi, je touche

Image

Acte I de la vie active

Image
Je prends conscience, peu à peu, du changement engendré par le passage de la vie étudiante à la vie professionnelle, ou, pour le dire autrement, et pour reprendre une image que j’apprécie, de la vie passive à la vie active. Voilà plus d’un an que je travaille quotidiennement pour une entreprise. Entreprise que j’apprends à connaître peu à peu. C'est en quelque sorte l'acte I de ma vie active. Le premier grand chapitre.   “Nothing endures but change”Ce qui change le plus, peut-être, quand on entre dans cette danse professionnelle, quand on franchit le pas, c’est la rareté des moments d’inaction, de contemplation. Bien entendu, cela dépend des entreprises, du poste que l’on occupe, du rythme que l’on s’impose, et de mille autres facteurs. On peut très bien faire officiellement partie de la population active, tout en étant un Adrien Deume, ce personnage de Belle du Seigneur qui occupe son temps à ne rien faire, rigoureusement.  Pour ma part, je remarque que les passages à vide, les …

Zoos of Berlin

La primauté de la communauté

Image
Communication et communauté sont aujourd'hui indisociables, dans toutes les stratégies mises en place sur les médias sociaux. Cette relation semble à chacun tout à fait évidente. Et l'on peut mettre en place des plans de communication visant à accroître la notoriété de la marque, à renouer avec le consommateur, le client. En ayant toujours en tête que l'on vise, in fine, une ou plusieurs communautés.
Mais si cela est évident aujourd'hui, il n'y a pas si longtemps encore, la communauté en tant que telle n'avait pas la même place dans la communication. On communiquait plutôt avec un ou des publics. On ciblait certaines catégories socio-professionnelles. On cherchait à classer les consommateurs en groupes et sous-groupes.
Tout cela, on le fait toujours, d'ailleurs. Mais sur Internet, c'est bien la communauté qui prime.


Ces sites communément communautaires


Dans quelle mesure Facebook ou Twitter sont-ils des sites communautaires ? Ils rassemblent des individu…

The Art of Drowning

Big Brother is actually watching me

Image
Il est aujourd'hui difficile de dissocier Facebook de la préoccupation croissante des internautes en matière de vie privée. L'intimité en ligne existe-t-elle ? Comment la sauvegarder ? Qui contrôle quoi, précisément ? Quels risques suis-je en train de prendre en m'exposant, en ajoutant des photos, en fournissant tel ou tel renseignement ? Ces questions, que tout le monde se pose, avec plus ou moins d'anxiété, ne trouvent pas de réponse évidente. Je pense que la plupart des internautes ne savent pas très bien le risque qu'ils courent, ou s'ils courent vraiment un risque. Et je m'inclus dans ce panel représentatif de la population mondiale. 
Le 1984 du XXIe siècle reste à écrire

Ce que je sais, en revanche, c'est que l'on souffre trop souvent, même dans nos inquiétudes, de représentations passées. 1984 est une œuvre géniale et, à bien des égards, moderne. Mais le titre est bien trouvé, justement. 1984, c'était hier. Aujourd'hui, nous sommes en 2…

Le succès d'un échec

Image
Voilà. Cette fois, c'est terminé. L'aventure du cocotier s'achève. Hier soir, au restaurant Les Princes, (presque) tous les participants au concours de Nicolas Bordas étaient présents. Une ambiance feutrée, d'abord studieuse - pour le vote des meilleures idées qui tuent de l'année écoulée - puis plus détendue, lorsque le champagne a rempli les flûtes de chacun des contributeurs, amenés à réfléchir collectivement au prochain challenge, celui de l'année 2011.  Avec mon post “Et si l'échec était la condition du succès”, je suis arrivé deuxième au concours, cette année, en nombre de visiteurs uniques. Derrière Mathieu Flaig (@MathieuFlex), qui a tenu bon tout en haut du cocotier.   Mais j'ai eu la chance de remporter hier les suffrages des autres participants - après un vote serré - pour gagner l'iPad mis en jeu par Nicolas Bordas.
Je suis donc parvenu à assurer le succès d'un échec. C'était mon objectif initial. Cet échec est une forme de consécra…

En 2011, rien ne sera plus jamais comme avant

Image
La nouvelle année est à peine entamée, et pourtant, j'ai déjà le sentiment que 2010 appartient au passé. Un lointain passé. De l'histoire ancienne. Une époque où l'on s'interrogeait encore sur la prééminence des réseaux sociaux, où la neige semait la pagaille en France, où je commençais la vie active - par opposition à la vie passive menée jusqu'alors, il faut croire. Une époque où l'on débattait encore de la neutralité du net, où Google continuait de s'accroître, et proposait ses recherches instantanées. Une époque où Facebook avait introduit son like fatidique. Une époque où Twitter était encore un microcosme. 
En 2011, tout sera différent. Tout est déjà différent, je m'en rends bien compte.  • Politiques et économistes débattent des 35 heures en France.  •L'opinion publique s'émeut des retards de la SNCF. • Certains médicaments sont perçus comme dangereux.  • Les prix des carburants sont élevés.  …
Non, plus sérieusement, en 2011 : 
• Des scientifiqu…

Un an à L'Atelier BNP Paribas

Image
Voilà un an, jour pour jour, que je travaille à L'Atelier BNP Paribas. Au pôle éditorial, en particulier. Depuis un an, j'écris quotidiennement des articles sur les nouvelles technologies, Internet, les médias sociaux, la sécurité des systèmes informatiques, le marketing mobile, etc. Depuis un an, j'interview régulièrement des professionnels pour approfondir telle ou telle question, éclairer tel ou tel aspect d'un sujet. Depuis un an.

Plus de six cents articles écrits, des dizaines d'entretiens - souvent par téléphone -, de nombreux déplacements en France et à l'étranger. J'ai découvert La Cantine, Sillicon Sentier, le salon du e-commerce, l'université du SI, mais aussi le GRI d'Amsterdam, le Wima (pour les technologies NFC) et le salon Imagina (pour la 3D) de Monaco.

J'ai pu découvrir l'usage des médias sociaux par les professionnels :

Sur les médias sociaux, les liens superficiels ne sont pas de trop
Pour réseauter, les professionnels …

7 milliards