Vous n'êtes pas seul(e) à naviguer sur la Toile

Je n'ai rien contre les phénomènes de masse. Je vois plutôt d'un bon œil le fait que nous nous rassemblions, de temps en temps, pour célébrer un événement sportif, découvrir de nouvelles applications, nous enflammer pour une série américaine, ou nous divertir pour la bonne cause avec un Ice Bucket Challenge.

L'intérêt d'Internet

Mais n'oublions pas ce qui fait réellement l'intérêt d'Internet. Contrairement au téléspectateur, l'internaute est libre de naviguer à sa guise, de se perdre, d'avoir ses préférences, ses habitudes. Chacun peut sortir des sentiers battus, se créer son propre environnement culturel, organiser sa veille en fonction de thématiques bien spécifiques. Bien à lui.

"Chacun sa route, chacun son chemin", en quelque sorte. N'oublions jamais de naviguer à notre façon sur la Toile. C'est ce que j'écrivais déjà, en 2011 : "il faut nager non pas à contre-courant, car cela ne mène à rien, mais dans une certaine direction. Ne pas prendre part à la rumeur". Le risque, autrement, c'est qu'Internet ne devienne trop mainstream.


Nous ne sommes pas tous sur le même bateau. L'objectif ne peut consister simplement à visionner la vidéo dont tout le monde parle, à écouter l'album que tout le monde s'arrache, à partager le lien qui se trouve déjà en Trending Topics. On a le droit d'errer, ici ou là, de dénicher ses propres pépites, voire de créer ses propres contenus. On a le droit - le devoir ? - de se perdre. 

Perdition et Sérendipité 

Car c'est en découvrant de nouvelles voies - de nouveaux sites, de nouveaux blogs, de nouveaux auteurs, de nouveaux médias, de nouveaux twittos - que l'on peut développer sa curiosité, son ouverture d'esprit. Librement. C'est ainsi - et ainsi seulement - que l'on peut faire de vraies trouvailles.

Voilà ce que j'aime, en particulier, dans des projets simples, comme "Le Web Des Autres".  En interviewant différents internautes qui ont leurs propres sites favoris, leurs propres e-habitudes, chacun peut multiplier ses onglets. Expérimenter de nouvelles choses. 

Nous sommes des centaines de millions à pouvoir - c'est notre chance - naviguer à notre façon, dans la direction que l'on souhaite. Et nous ne sommes pas de trop, car la Toile est immense, et que les contenus géniaux ne manquent pas. Ne l'oublions pas.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues