Pourquoi écrire ?


La question du pourquoi se pose nécessairement, lorsque l'on tient un blog. Qu'est-ce qui m'amène à écrire, aussi régulièrement ? Qu'est-ce que j'y trouve ? Pourquoi est-ce que je prends la peine de concevoir ainsi des articles ? Quel intérêt ai-je à les diffuser ensuite ? 
Qu'est-ce que j'attends de tout ça, en fin de compte ?

Je n'ai pas de réponse toute faite.
Je ne sais pas très bien pour quelles raisons je prends le temps de partager quelques idées, quelques impressions. 

J’écris pour moi, avant tout. 

J’écris simplement. J'écris pour passer le temps. “Comme on dessine sur le givre, comme on se fait le cœur content à lancer cailloux sur l’étang”. J’écris en essayant de ne pas me poser trop de questions.

J'écris parce que je vis ma jeunesse, ce qui n'est pas tout à fait anodin. 

J'écris parce que j'ai le sentiment que le XXIe siècle vit également sa jeunesse, en quelque sorte. Parce que le monde change. Parce que nous vivons une époque où il se passe beaucoup de choses, et qu'écrire permet de prendre une certaine distance par rapport à tout ça. 


Il faut nager non pas à contre-courant, car cela ne mène à rien, mais dans une certaine direction. Ne pas prendre part à la rumeur. Avoir quelques positions divergentes, ou originales, si possible. Sans être dans un esprit de contradiction systématique - un esprit de troll. 

Écrire pour une raison, qui vaut pour toutes les autres, sans doute (et ça me permet de conclure une nouvelle fois sur une phrase de Nietzsche) :

“Seul ce qui est personnel est éternellement irréfutable”. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Du nœud au dénouement