Accéder au contenu principal

Apple Se Lancera Dans Les Vêtements Connectés

À l'approche du 9 septembre - date à laquelle l'iPhone 6 sera dévoilé par Apple - Internet bruisse de rumeurs, comme toujours. C'est devenu une habitude. Mais au moment où l'attention se porte quasi-uniquement sur ce nouveau téléphone (plus grand, avec une vitre en saphir, plus performant, que sais-je encore ?), il est intéressant de regarder ce qui se trame dans l'ombre.

En juin dernier, Apple a annoncé deux nouveaux kits de développement : Homekit, qui propose un ensemble d'API pour gérer des objets connectés à distance dans la maison (ampoules, thermostats…) via son iPhone, ou iPad. Et HealthKit, qui permettra de centraliser les données liées à la santé de l'utilisateur, collectées via une montre intelligente, par exemple.

Reste un champ d'exploration, et pas des moindres : celui des vêtements connectés. L'arrivée d'Angela Ahrendts, l'ex-PDG de Burberry, à la tête des Apple Store aurait été orchestrée, selon plusieurs sources, pour placer ces nouveaux produits dans les rayons. Selon ElectronLibre, une équipe de 800 personnes travaille actuellement sur ce projet de vêtements connectés, commercialisés dès 2015.

Pourquoi ça fait sens

Ces rumeurs ne sortent pas de nulle part. En 2013, Apple a débauché Paul Deneve, l'ancien CEO d'Yves Saint Laurent, qui est devenu Vice Président d'Apple en charge des "Projets Spéciaux" (sic). Quelques mois plus tard, c'est Catherine Monier, la présidente d'YSL Europe, chargée du réseau de distribution, qui a rejoint la firme à la pomme. "Elle s'était fait connaître auparavant dans d'autres grandes marques de vêtements parisiennes, dont Céline, Chloé et Lanvin (…) Tout laisse à croire que l'entreprise fondée par Steve Jobs s'apprête à lancer des vêtements connectés, combinant mode, élégance et santé", expliquent certains sites spécialisés.

Entre nous, c'est plutôt une bonne chose de savoir que des spécialistes de la mode vont se charger de ces vêtements. Car par le passé, Apple n'avait pas toujours excellent goût.


Il n'empêche, Apple, depuis des décennies, a créé des vêtements. Ce n'est pas anodin. Mon père, qui y a travaillé une dizaine d'années, a toute une collection de sweats, de polos, et de blousons estampillés Apple. Croyez-moi sur parole : il y tient énormément. 

La mode en ADN

Apple est une marque affinitaire, que l'on revendique aisément. Je me souviens de cette époque - pas si lointaine - où l'iPod commençait tout juste à se propager en France. On reconnaissait en un coup d'œil les écouteurs blancs, qui sortaient de l'ordinaire, et de la poche des passagers, dans les transports en commun. Chaque individu qui en possédait semblait faire partie d'une même communauté secrète.

La reconnaissance d'abord, le statut social ensuite (les produits d'Apple ne sont pas les plus accessibles, c'est le moins que l'on puisse dire), et la philosophie de marque, enfin : Apple, c'est une entreprise qui a, au fil du temps, énormément travaillé cet aspect. Une communication corporate solide, fondée sur des campagnes fortes : le Think Different, par exemple. 

Tout cela confirme l'idée qu'Apple finira par se lancer dans l'industrie de la mode. Et s'y sentira probablement comme un poisson dans l'eau.

Commentaires

  1. La nouvelle technologie ne cessera jamais de nous étonner. L'esprit chercheur des scientifiques ira toujours très loin. En tout cas, face à ces évolutions rapides, il faut toujours faire preuve de prudence face aux éventuelles mauvaises attentions.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'image parle d'elle-même

35 % des Français interrogés par TNS Sofres  (en juin 2012) affirment avoir déjà posté plus de 100 photos en ligne. Un chiffre parmi d'autres, bien sûr, mais qui illustre assez bien notre époque : celle de la prééminence de l'image . La photographie avait déjà une place de choix dans les années 1980 ou 1990, c'est certain, mais elle est devenue une pièce maîtresse de la conversation .  L'image, élément de langage Comme le souligne très justement André Gunthert dans cet article  (que je vous recommande) : “ pour la première fois de son histoire, la photographie traditionnelle est devenue une pratique de niche au sein d'un univers plus vaste, structuré par les mobiles et les réseaux sociaux : l'image communicante ”. Et de rappeler qu'en France, en 2011, il se vendait 4,6 millions d'appareils photographiques (deux fois plus qu'à la fin des années 1990) contre 12 millions de smartphones. Le mobile et les réseaux sociaux sont de fait les

Remplacer “Week-End” par un mot français

T ous les lundis, on trouve des gens pour se plaindre . Et tous les vendredis, des gens pour se réjouir. C'est devenu habituel, commun, systématique. Des sites ont même été créés dans cet esprit.  http://estcequecestbientotleweekend.fr par exemple. Bien entendu, il y a des exceptions . Il y a des gens qui ne travaillent pas, ou des gens qui travaillent à temps partiel, voire des gens qui travaillent uniquement le week-end. Cela étant, on retrouve quand même ce rythme, éternel.  Ce qui est assez fou, quand on y pense, c'est que depuis le temps, personne n'a été capable en France de trouver un nom pour désigner le week-end . On utilise ce terme 150 fois par an, dans nos conversations, sans chercher à le remplacer par une expression made in France .  Bientôt le SamDim “Fin de semaine”, la traduction littérale de “week-end” désigne finalement le jeudi et le vendredi, dans le langage courant. Il faut donc trouver autre chose :  Je propose Samdim

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

D ésormais, sur la quasi-totalité des réseaux sociaux et des moyens de communication modernes, vous avez la possibilité de savoir quand votre interlocuteur a reçu (et lu) votre message . Dans un temps fort lointain, les lettres prenaient plusieurs mois avant d'être découvertes, et parcourues. Certaines tombaient de la diligence, en chemin. Il était impossible de savoir si votre interlocuteur l'avait bien réceptionnée, jusqu'au jour où sa réponse apparaissait enfin dans votre boite aux lettres. Et le bonheur était alors considérable. L'autre a lu mon message Aujourd'hui, non seulement un message peut être lu immédiatement, mais vous êtes informé de cette lecture tout aussi immédiatement. Sur Facebook, sur WhatsApp, sur iMessages, des indications grisées viennent vous apporter ces éléments d'information.  Vous savez aussi si la personne est - ou non - derrière son mobile, à l'instant T. Ou depuis combien de temps elle n'est plus connectée,