Accéder au contenu principal

Qui suivre, sur Twitter ?

Vous venez de vous inscrire sur Twitter. Pour diverses raisons, qui ne regardent que vous d’ailleurs, vous avez enfin (il était temps !) décidé de franchir le pas. Ça y est, maintenant, vous y êtes. Seulement voilà, vous vous sentez un peu seul. Que faire désormais ? Que raconter ? Et surtout : qui suivre ?

Bien entendu, tout dépend de vous. De votre activité, de vos centres d’intérêt, de vos habitudes, de vos contacts passés. Mais contrairement à la plupart des réseaux sociaux, Twitter ne se limite pas à vous proposer un nouveau moyen de communication avec des personnes que vous connaissez déjà. Au contraire : il s’agit de découvrir de nouvelles personnes.

Pour commencer

Si les médias vous intéressent, commencez par suivre le compte officiel de vos journaux favoris. Le compte du Monde est très bien, notamment. Et je vous recommande chaudement certains journalistes qui possèdent leur propre compte, et qui tweetent de façon moins formelle, moins institutionnelle, mais toujours pertinente : je pense  à @SamuelLaurent en particulier.
Certains comptes sont très bien faits pour revoir des émissions, découvrir des nouvelles fraîches : @puremedias ou @confidentiels, entre autres.

Si la communication vous plaît, il y a ces 25 comptes recommandés par @NicolasBordas. Je vous recommande pour ma part @Adtimes bien sûr, ainsi que @MathieuFlex @cyroultwit @Naro @basile_viault @LLLLITL @joelapompe ou encore @p8perplane

Si les nouvelles technologies vous passionnent, suivez @latelier @hebiflux ainsi que @cdeniaud @matdelat @indixit et @M_C_B. Pour une veille globale sur tous les sujets d'actualité, il y a @Moswaa ou bien @Arnaud_thurudev : l'oiseau de Minerve, toujours présent.


Il y a de nombreux passionnés sur Twitter

Si le jeu vous intéresse, je vous invite à suivre ma mère : @hardycath qui sait de quoi elle parle, croyez-moi. Si votre passion est le vin, ne cherchez plus, suivez @cocofromwoods qui maîtrise mieux que personne ce sujet. Pour les architectes, il y a @jo_delb qui mérite le détour. Pour les éditeurs, @HeightsJohnson est faite pour vous. Et dans ce cas, @Vikler est également inévitable. Pour les designers, ne passez pas à côté de @GeoffreyDorne.

Si vous voulez suivre la bourse en temps réel, il y a @fabricepelosi.

À votre place, je suivrais également @JulieDejean (bien évidemment) @scadak (of course) @Nathanael_V @csegalen @annegim @miChmski @renaudedba @klarAgora @mariewatch @Fasnao @celinemartins @antoinesire @spacer92 @lactuaalaloupe @dollyjessy @melodiane.

Si vous n'aimez pas Facebook, je vous conseille @LoicChauveau, qui ne l'aime pas non plus.

À suivre…
Cette liste non-exhaustive sera actualisée au fil du temps. 
Si vous ne vous y trouvez pas encore, soyez patients, et revenez sur cette Page de temps en temps. Certains oublis sont inévitables, mais seront corrigés. En attendant, pour vous remercier de votre compréhension, je vous invite à découvrir tweetping.net : un site qui présente en temps réel et de façon assez stylée tous les tweets publiés dans le monde. Ah, et puis vous pouvez me suivre, aussi : @basiloo 




Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'image parle d'elle-même

35 % des Français interrogés par TNS Sofres  (en juin 2012) affirment avoir déjà posté plus de 100 photos en ligne. Un chiffre parmi d'autres, bien sûr, mais qui illustre assez bien notre époque : celle de la prééminence de l'image . La photographie avait déjà une place de choix dans les années 1980 ou 1990, c'est certain, mais elle est devenue une pièce maîtresse de la conversation .  L'image, élément de langage Comme le souligne très justement André Gunthert dans cet article  (que je vous recommande) : “ pour la première fois de son histoire, la photographie traditionnelle est devenue une pratique de niche au sein d'un univers plus vaste, structuré par les mobiles et les réseaux sociaux : l'image communicante ”. Et de rappeler qu'en France, en 2011, il se vendait 4,6 millions d'appareils photographiques (deux fois plus qu'à la fin des années 1990) contre 12 millions de smartphones. Le mobile et les réseaux sociaux sont de fait les

Remplacer “Week-End” par un mot français

T ous les lundis, on trouve des gens pour se plaindre . Et tous les vendredis, des gens pour se réjouir. C'est devenu habituel, commun, systématique. Des sites ont même été créés dans cet esprit.  http://estcequecestbientotleweekend.fr par exemple. Bien entendu, il y a des exceptions . Il y a des gens qui ne travaillent pas, ou des gens qui travaillent à temps partiel, voire des gens qui travaillent uniquement le week-end. Cela étant, on retrouve quand même ce rythme, éternel.  Ce qui est assez fou, quand on y pense, c'est que depuis le temps, personne n'a été capable en France de trouver un nom pour désigner le week-end . On utilise ce terme 150 fois par an, dans nos conversations, sans chercher à le remplacer par une expression made in France .  Bientôt le SamDim “Fin de semaine”, la traduction littérale de “week-end” désigne finalement le jeudi et le vendredi, dans le langage courant. Il faut donc trouver autre chose :  Je propose Samdim

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

D ésormais, sur la quasi-totalité des réseaux sociaux et des moyens de communication modernes, vous avez la possibilité de savoir quand votre interlocuteur a reçu (et lu) votre message . Dans un temps fort lointain, les lettres prenaient plusieurs mois avant d'être découvertes, et parcourues. Certaines tombaient de la diligence, en chemin. Il était impossible de savoir si votre interlocuteur l'avait bien réceptionnée, jusqu'au jour où sa réponse apparaissait enfin dans votre boite aux lettres. Et le bonheur était alors considérable. L'autre a lu mon message Aujourd'hui, non seulement un message peut être lu immédiatement, mais vous êtes informé de cette lecture tout aussi immédiatement. Sur Facebook, sur WhatsApp, sur iMessages, des indications grisées viennent vous apporter ces éléments d'information.  Vous savez aussi si la personne est - ou non - derrière son mobile, à l'instant T. Ou depuis combien de temps elle n'est plus connectée,