Accéder au contenu principal

Ce Champignon Comestible Qui Tue Parfois

Connaissez-vous le Gyromitre comestible ? Il s'agit d'un champignon assez extraordinaire, à la forme étrange (avec ce chapeau brun rouge qui prend la forme d'un cerveau) ; on le trouve surtout en montagne, dans les forêts de l'hémisphère nord, d'épicéas et de landes à bruyères. Il a été consommé pendant de longues années - notamment en France - et pourtant… c'est un champignon mortel.

Un excellent comestible

Son nom latin “Gyromitra Esculenta” signifie bien “Gyromitre comestible”. Et de fait, certains l'ont consommé pendant plusieurs décennies sans encombre, ont savouré sa chair délicate, jugeant même ce champignon comme un “excellent comestible”… avant d'en mourir un jour.

Quand ce champignon vous tue, il ne le fait pas dans la demi-mesure. “L'incubation est longue - jusqu'à 24 heures. Le début des troubles est brutal, marqué par une asthénie, des vertiges, des céphalées, des douleurs abdominales, des vomissements et parfois des diarrhées

Cela peut s'accompagner de violents maux de tête, de fièvre et d'une sensation de fatigue intense. Des troubles neurologiques (convulsions) surviennent ensuite, avec l'apparition, au deuxième ou troisième jour, d'une atteinte hépatique cytolytique qui peut être sévère”. Délire, somnolence, tremblements, apparaissent 36 à 48 heures après le repas. “Il peut y avoir une hémolyse (destruction des globules rouges) et une atteinte des reins” (pour plus d'information, cliquez ici).

Le monde est ainsi fait

Lorsque j'étais enfant, j'avais un livre très bien fait sur les champignons, et ce spécimen me fascinait. Il y avait la fiche descriptive, d'une part, et surtout la note : “3 fourchettes (champignon excellent) et 1 tête de mort (champignon mortel)”.


Ce Gyromitre était l'incarnation-même de la complexité du monde. La preuve qu'il existe des choses absurdes, surprenantes, incompréhensibles au départ, et pourtant bien réelles. Le Père Noël n'existe peut-être pas, mais il reste de la magie (en l'occurrence, de la magie noire, sans doute) en ce bas monde. Et ce n'est pas rien.

C'est de là, peut-être, que j'ai compris l'importance de savoir nous tenir au difficile

Les Hommes ont pour toutes les choses des solutions faciles (conventionnelles), les plus faciles des solutions faciles. Il est pourtant clair que nous devons nous tenir au difficile. Tout ce qui vit s'y tient. Chaque être se développe et se défend selon son mode et tire de lui-même cette forme unique qui est son propre, à tout prix et contre tout obstacle. Nous savons peu de choses, mais qu'il faille nous tenir au difficile, c'est là une certitude qui ne doit pas nous quitter, écrivait Rainer Maria Rilke.

Ce champignon est aujourd'hui interdit à la vente par décret, mais on en trouve encore - à ce qu'il paraît - dans certains marchés ; vendus séchés, en sachet, à quelques irréductibles consommateurs, qui continuent d'en savourer le goût, quitte à en mourir, peut-être, un jour.

Commentaires

  1. Le plus facile : s'abstenir de le ramasser. Donc… ?
    Dans les conseils du Centre Antipoison, retenons cette remarque : "Toutes les personnes ne sont pas également sensibles à l'intoxication".
    Je note aussi avec plaisir qu'il te reste un joyeux doute à l'égard du Père Noël, qui existe peut-être, finalement.

    RépondreSupprimer
  2. C'est, je pense, l'un de mes plus grands désirs : découvrir un jour qu'en fait, le Père Noël existe bel et bien, et qu'on ment aux jeunes adultes pour mieux les émerveiller ensuite. ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'image parle d'elle-même

35 % des Français interrogés par TNS Sofres  (en juin 2012) affirment avoir déjà posté plus de 100 photos en ligne. Un chiffre parmi d'autres, bien sûr, mais qui illustre assez bien notre époque : celle de la prééminence de l'image . La photographie avait déjà une place de choix dans les années 1980 ou 1990, c'est certain, mais elle est devenue une pièce maîtresse de la conversation .  L'image, élément de langage Comme le souligne très justement André Gunthert dans cet article  (que je vous recommande) : “ pour la première fois de son histoire, la photographie traditionnelle est devenue une pratique de niche au sein d'un univers plus vaste, structuré par les mobiles et les réseaux sociaux : l'image communicante ”. Et de rappeler qu'en France, en 2011, il se vendait 4,6 millions d'appareils photographiques (deux fois plus qu'à la fin des années 1990) contre 12 millions de smartphones. Le mobile et les réseaux sociaux sont de fait les

Remplacer “Week-End” par un mot français

T ous les lundis, on trouve des gens pour se plaindre . Et tous les vendredis, des gens pour se réjouir. C'est devenu habituel, commun, systématique. Des sites ont même été créés dans cet esprit.  http://estcequecestbientotleweekend.fr par exemple. Bien entendu, il y a des exceptions . Il y a des gens qui ne travaillent pas, ou des gens qui travaillent à temps partiel, voire des gens qui travaillent uniquement le week-end. Cela étant, on retrouve quand même ce rythme, éternel.  Ce qui est assez fou, quand on y pense, c'est que depuis le temps, personne n'a été capable en France de trouver un nom pour désigner le week-end . On utilise ce terme 150 fois par an, dans nos conversations, sans chercher à le remplacer par une expression made in France .  Bientôt le SamDim “Fin de semaine”, la traduction littérale de “week-end” désigne finalement le jeudi et le vendredi, dans le langage courant. Il faut donc trouver autre chose :  Je propose Samdim

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

D ésormais, sur la quasi-totalité des réseaux sociaux et des moyens de communication modernes, vous avez la possibilité de savoir quand votre interlocuteur a reçu (et lu) votre message . Dans un temps fort lointain, les lettres prenaient plusieurs mois avant d'être découvertes, et parcourues. Certaines tombaient de la diligence, en chemin. Il était impossible de savoir si votre interlocuteur l'avait bien réceptionnée, jusqu'au jour où sa réponse apparaissait enfin dans votre boite aux lettres. Et le bonheur était alors considérable. L'autre a lu mon message Aujourd'hui, non seulement un message peut être lu immédiatement, mais vous êtes informé de cette lecture tout aussi immédiatement. Sur Facebook, sur WhatsApp, sur iMessages, des indications grisées viennent vous apporter ces éléments d'information.  Vous savez aussi si la personne est - ou non - derrière son mobile, à l'instant T. Ou depuis combien de temps elle n'est plus connectée,