Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Dans les lumières de l'automne

Image
Je suis rentré à pied, du bureau. La nuit enveloppait déjà tout, mais les passants étaient nombreux, encore, dans les lumières des décorations festives. Les voitures ne klaxonnaient plus, car les gens étaient heureux d'être en week-end, sans doute. Il n'y avait plus de raison d'être pressé, plus de raison d'être éreinté, inquiet, ou en colère. On pouvait respirer, tranquillement, et savourer ces premières heures de sérénité. 
Je me suis arrêté devant le marché Montorgueil, tout illuminé. Il ne manquait que la neige, pour sublimer le tout. J'avais le sourire aux lèvres ; mes yeux devaient briller dans le soir. De ces moments qui vous donnent confiance, en vous, en la vie, en l'humanité. 
"Et l'air a l'air d'être un soupir d'automne, Tant il fait doux par ce soir monotone". Paul Verlaine
J'écoutais de la musique, en rentrant chez moi. Et rien n'aurait pu, je pense, me détourner de ce simple bonheur-là. La preuve, en fin de compt…

Fatigué

Image
Le week-end approche, vous vous sentez fatigué, fourbu, crevé, épuisé. Vous voulez vous vautrer sur un lit et vous y blottir ensuite, pour retrouver des forces face au froid, à l'hiver qui approche, aux journées de plus en plus courtes, à l'obscurité omniprésente. Vous êtes exténué, harassé, abattu. La semaine fut longue et accablante.
Mais savez-vous seulement d'où vient le mot "fatigue" ? Je suis sûr que non. Comme je suis sympa, je vous le dis : ça vient du latin fatigo, lui-même inspiré de fastico "se fendre, s'ouvrir". D'ailleurs, "fessus", en latin, signifie également "fatigué, las, accablé".
Wikipedia nous apprend que "la fatigue physique normale est réversible avec la mise au repos, qui restaure un niveau normal de performances", et que "la fatigue nerveuse se manifeste par une baisse de l'attention et de la concentration". En gros, Wikipedia ne nous apprend pas grand chose.
"Quand on ne tr…

Si je me compare à mon iPhone…

Image
On mesure mal, je trouve, tout ce qu'on demande à nos appareils, quotidiennement. Un soir récent - j'étais fatigué alors - j'ai pensé à ça, et j'ai commencé à imaginer mon corps comme une machine similaire, perdue au milieu de l'offre numérique, sur un étalage de la Fnac (j'étais probablement trèsfatigué, ce soir-là). 
Caractéristiques techniques et dimensions
Je suis disponible en blanc, uniquement, cheveux châtains, yeux marron clair. Je mesure 1m80. Je suis tactile, je réagis à différents stimuli. J'ai une capacité de stockage d'informations relativement colossale, mais qui tend à faiblir à partir d'un certain âge. J'ai une autonomie de quinze heures, environ : ensuite, il est nécessaire de me mettre en veille pendant 6 à 7 heures, minimum. Autrement, je tourne au ralenti et je lag à mort. 
Je suis relativement fragile, même si mon enveloppe corporelle se régénère d'elle-même en cas de rayures superficielles, ce qu'aucun appareil élect…

Vienne la nuit

Image
La nuit, déjà. Je suis resté un long moment à ma fenêtre, à la regarder tomber. J'entendais les cloches dans le lointain, et je contemplais la cour, les voisins. Puis le ciel confusément chargé de nuages, que le soir colorait enfin. Mon regard s'attardait sur les choses, comme quand j'étais enfant, et que j'attendais mes parents, sur le balcon. Il y a toujours quelque chose à regarder. Toujours quelque chose à voir, pour quelqu'un qui attend.
C'est ce qui fait la force d'Internet, d'ailleurs ; on peut y rester un temps fou, sans y trouver rien de fondamentalement intéressant. Mais sans que cela ne nous pose de véritable problème, non plus. Je viens par exemple d'apprendre que Mark Zuckerberg a expliqué qu'il ne changeait jamais de t-shirt pour ne pas avoir à se poser de question inutile ou futile quand il se réveille le matin. De la même façon, il prend toujours le même petit-déjeuner, avec les mêmes aliments, afin de pouvoir se concentrer sur c…