Quelques mots


Il y a des mots que l'on n'oublie pas. Des mots qui s'inscrivent longtemps dans la mémoire, car ils trouvent toute leur place. Une phrase, lâchée innocemment, un regard qui se perd, une voix ; et tout cela vient se glisser quelque part, dans le cortex cérébral, pour former un souvenir.

C'est la raison pour laquelle j'accorde une place importance à la poésie sur ce blog. Quelques mots, presque rien, et l'on retrouve, au choix : un sentiment amoureux, une nostalgie profonde, une impression de connaître le monde dans son caractère le plus universel.

Derrière chaque mot, quel qu'il soit, il y a une conscience qui s'exprime. Et de temps en temps, cela allume quelque chose dans une autre conscience. Il y a ceux qui parviennent à lire entre les lignes - que j'aime cette expression ! -, ceux pour qui les mots ont un sens particulier.

Des mots petits, tellement petits, qu'ils ne riment que pour moi… qu'ils ne riment que pour toi… qu'ils ne riment que pour nous”, chantait Jeanne Moreau. Et je pourrais parler des mots de Ferré, également : ces “mots des pauvres gens” qui vous disent tout bas : “ne rentre pas trop tard, surtout, ne prends pas froid !”.


Je ne sais pas s'il y a des gens, sur Terre, qui se souviennent précisément de mots prononcés par moi. Peut-être. Ce n'est pas si important que ça, bien sûr, mais ce serait rassurant, disons. Un peu comme il est rassurant de savoir qu'il arrive à des personnes de penser à vous, de temps en temps.

En attendant, vous pouvez vous servir, sur ce blog.
 Tous les mots sont écrits pour vous.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues