Tu n'en reviendras pas

Une publicité de Canal + qui vise à promouvoir la série The Pacific, lancée pour la rentrée, affiche clairement le message suivant : “vous n'en reviendrez pas ! Eux non plus”. Je suis passé plusieurs fois devant, en allant au boulot. J'ai trouvé ça bien trouvé, dans un premier temps.

Et puis, j'ai repensé au poème d'Aragon, chanté par Ferré, et ça m'a fait prendre conscience du risque de la formule en communication. Parfois maladroite, souvent cynique, de temps en temps provocante.

Car certains - beaucoup - n'en sont pas revenus, en effet.
Ils étaient plus ou moins jeunes, plus ou moins patriotes, plus ou moins convaincus par les raisons de se battre. Ils étaient amoureux, pour certains, avaient des enfants, pour d'autres. Ils avaient leurs opinions, leurs rêves, leurs espoirs.

Ils sont morts. Peut-être pour la France. Ou pour rien. 
Enfin je dis ça, mais je ne veux pas non plus casser l'ambiance.

Commentaires

  1. Oui, cette récup. par la pub est choquante. Et c'est beau d'avoir mis en retour cette chanson, avec les images de ces jeunes hommes souriants, cela me fait monter les larmes aux yeux. CH

    RépondreSupprimer
  2. Tu vois donc une opposition entre ceux qui sont amoureux, et les autres, qui ont des enfants ? Je prends note, je prends note ;)
    Plus sérieusement, c'est à la chanson de Brassens que ton billet me fait penser : "Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente."

    RépondreSupprimer
  3. Je reconnais que la formulation est imparfaite, mais non, je ne fais aucune opposition. :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues