Le contraire serait-il possible ?

21.5.13 Basile Segalen 2 Comments


Au lieu de la pluie perpétuelle, du froid qui revient, pourrait-on avoir un printemps étrangement merveilleux - surprenant selon l'avis de tous les spécialistes - déroutant même ? Une température légèrement au-dessus des normales saisonnières ? Pas un réchauffement climatique inquiétant, non,  pas de canicule, juste un ciel bleu, une douce atmosphère et un soleil étincelant ?

Au lieu de la crise incessante, pourrait-on envisager une prospérité retrouvée, une croissance nouvelle, des emplois créés par millions, des entreprises en plein essor, des projets à tire-larigot, une administration modernisée, un dynamisme collectif ?

À la place des études actuelles qui démontrent que les Français sont pessimistes, désespérés, inquiets sur leur avenir, ce serait bien d'avoir des sondages affirmant le contraire : des compatriotes enjoués, motivés, décidés à changer les choses, heureux de vivre dans l'une des premières puissances mondiales, convaincus que ce qui vient est mieux que le passé ou que la situation présente…

Un monde inversé, en quelque sorte. Du moins sur un certain nombre de points.

La réalité est telle qu'elle est, bien sûr. Le monde en lui-même nous est livré de façon brute, sans qu'on puisse a priori y faire grand chose. Il faut s'y faire.

Mais, parfois, quand tout le monde broie du noir, imaginer le contraire est une bonne manière de voir la vie en rose.


2 commentaires:

  1. J'ai toujours rêvé de créer un site web d'actualités optimiste / positif.
    Avec uniquement des bonnes nouvelles.
    Utopique ?

    RépondreSupprimer