Le succès d'un échec

Voilà. Cette fois, c'est terminé. L'aventure du cocotier s'achève. Hier soir, au restaurant Les Princes, (presque) tous les participants au concours de Nicolas Bordas étaient présents. Une ambiance feutrée, d'abord studieuse - pour le vote des meilleures idées qui tuent de l'année écoulée - puis plus détendue, lorsque le champagne a rempli les flûtes de chacun des contributeurs, amenés à réfléchir collectivement au prochain challenge, celui de l'année 2011. 
Avec mon post “Et si l'échec était la condition du succès”, je suis arrivé deuxième au concours, cette année, en nombre de visiteurs uniques. Derrière Mathieu Flaig (@MathieuFlex), qui a tenu bon tout en haut du cocotier.  
Mais j'ai eu la chance de remporter hier les suffrages des autres participants - après un vote serré - pour gagner l'iPad mis en jeu par Nicolas Bordas.

Je suis donc parvenu à assurer le succès d'un échec. C'était mon objectif initial. Cet échec est une forme de consécration

Commentaires

  1. J'ai découvert ton blog grâce à ton article du concours #En haut du cocotier# de Nicolas Bordas (nouvel ajout dans ma liste de blog favoris). Bravo pour l'article, et enjoy l'ipad.
    Vince

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues