Mémoire

Voilà le mémoire que j'ai rédigé et soutenu l'année dernière à sciences po Lille.
Le sujet était donc :
le « off » en politique. Il s'agissait de s'intéresser à cette pratique très courante entre les journalistes et les hommes politiques mais finalement assez peu définie.

J'ai décidé d'étudier le

« off » en tant que fait sociologique, en tant qu'espace privilégié des rapports entre la presse et les personnalités politiques. Il est possible de s'intéresser à l'envers du décor sans tomber dans l'étude superficielle des petites querelles internes, des prétendues « révélations », des rapports secrets entretenus par celui-ci avec celui-là. Le « off » ne se limite pas au domaine de la « gaffe », de la « fuite », du « dérapage ».

Il appartient avant tout à celui de la communication politique. Mais une communication singulière, qui ne répond pas aux normes habituelles car elle est « l'envers » de la communication médiatique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues