Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2019

Ensemble, face à la nuit

Dans la nuit profonde de ce mois de décembre, intense, encore légèrement pluvieuse, je m'enfonce. Mon pull en laine, mon manteau et mon écharpe me permettent de résister aux bourrasques des boulevards. Une nouvelle fois, je rentre à pieds du travail. Comme tous ces autres qui - depuis quelques jours - partagent avec moi ces trottoirs détrempés, eux-mêmes emmitouflés pour échapper aux froides gifles de vent. La nuit, du matin au soir J'avais mis mon réveil tôt ce matin, pour aller au sport, et commencer ainsi la semaine dans une forme olympique. En ouvrant les yeux dans l'obscurité dense de ma chambre, j'ai d'abord hésité. Le bruit de la pluie sur les toits a alors redoublé. Les dieux de l'Olympe semblaient avoir un autre programme pour moi ce matin. J'ai donc bu mon café tranquillement.
C'est dans cette nuit d'hiver que l'on passe le plus clair de notre temps, en ce moment. Cela crée de nouvelles impressions et de nouvelles envies. Face à l'o…

Il suffit pour ça d'un peu d'imagination

J'étais suspendu à ce secret, à cette formule magique qui promettait de libérer tous les possibles. J'ai rarement ressenti depuis cette même impatience. Je crois me souvenir assez bien de cette impression, même si je n'étais encore qu'un jeune garçon ; et l'on sait à quel point l'esprit d'un enfant peut-être éloigné de celui d'un adulte cartésien qui a appris à raisonner.
Une formule magique Il faut dire que mon grand frère semblait connaître le secret du monde. Ce n'était pas rien. Forcément, je brûlais de connaître cette mystérieuse vérité.

Il avait commencé par une question, qui disait en substance : "n'as-tu jamais rêvé de pouvoir réaliser tous tes désirs, de pouvoir voyager dans les étoiles, de pouvoir accéder à ce qui te semble inaccessible ?". Son regard pénétrant me donnait réellement le sentiment qu'il était sérieux. Ce n'était pas pour se moquer, cette fois, ni pour s'amuser de ma naïveté.

“Sans imagination, l’amour…