Du Départ de s'Amie

Elle s'en va de moi la mieux aimée,
Elle s'en va (certes) et si demeure
Dedans mon cœur tellement imprimée,
Qu'elle y sera jusques à ce qu'il meure.

Voise où vouldra, d'elle mon cœur s'assure : 
Et s'assurant n'est mélancolieux :
Mais l'œil veut mal à l'espace des lieux, 
De rendre ainsi sa liesse lointaine :

Or Adieu donc le plaisir de mes yeux,
Et de mon cœur l'assurance certaine.

Clément Marot 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Un sourire aperçu

Comme une évidence

Les Questions De Mes 20 Ans