Le futur n'est plus ce qu'il était…

3.1.13 Basile Segalen 0 Comments

Tous les experts semblent s'accorder : en 2013, il y aura des lunettes interactives, des objets connectés, et des imprimantes 3D. Le futur ressemble à ça, désormais. Des objets du quotidien, augmentés. Tout simplement.

Ça fait des décennies qu'on parle de ces inventions-là, mais qu'importe après tout. Ça finira bien par arriver.

Soupe tiède

De nos jours, les prédicateurs high-tech manquent cruellement d'imagination. Ils se contentent de prendre un objet semblable au téléphone, pour prophétiser un destin similaire. C'est un exercice qui ne demande pas trop d'effort, et qui permet de publier des dizaines et des dizaines d'articles, jour après jour, mois après mois, année après année.

La dernière rumeur : la montre connectée d'Apple. Ceci est une révolution.


J'attends avec impatience les smart shoes sous Android, les ampoules de huitième génération, les micro-ondes à plaque non-tournante, les appareils dentaires intelligents, les parapluies sans manche, sans oublier, bien sûr, “la tourniquette pour faire la vinaigrette, le bel aérateur pour bouffer les odeurs, les draps qui chauffent ou le pistolet à gaufres”.

Tabouret 2.0

La publicité de Facebook, qui se compare à une chaise, en dit long, je trouve. Les publicitaires aussi manquent parfois d'imagination.

Ça me fait penser à la “blague” de Borat, cette histoire de chaise.


Ingénieurs du monde entier, inventeurs de talents, créateurs de génie, si vous lisez ces lignes, je vous en conjure : soyez ambitieux, surpassez-vous, tentez l'impossible, surprenez-nous !

Nous voulons des voitures volantes, de la télé-transportation, des robots humanoïdes, de la magie, de la science fiction. Nous voulons du rêve, de la nouveauté, de la fraîcheur, de l'enthousiasme, du progrès, de la modernité. Nous voulons de l'impossible, du neuf, du sans-précédent.



0 commentaires: