Les Hommes aussi ont neuf vies

Chaque vie comporte plusieurs époques. La personne que je suis aujourd'hui n'est pas tout à fait la même - ni tout à fait une autre - que celle qui existait il y a cinq ou six ans. Qu'on le veuille ou non, nous changeons, et ce qui se passe autour de nous - ou pour nous -, change également. Le hasard, les circonstances, modifient en profondeur notre environnement.

Se souvenir

Il n'est pas facile de se souvenir réellement de celui qu'on était, et de cette vie qu'on menait auparavant. Je fouillais hier soir dans mes tiroirs, à la recherche de ma première copie de Philo, au Lycée. Le sujet de cette première dissertation philosophique était : “D'où vient que l'on s'ennuie ?”.  J'avais aimé cette question. L'ennui en lui-même est un sujet particulièrement riche pour un lycéen de 17 ans. C'est un peu son compagnon du quotidien, près du radiateur, quand les aiguilles de l'horloge semblent tourner au ralenti.

Cette question m'a fait découvrir Pascal, Nietzsche, Kierkegaard, et m'a amené à creuser certains concepts, comme le “divertissement” ou le  “désespoir”. C'était un beau sujet pour commencer à philosopher.

En me relisant hier, je n'ai pas trouvé ma démonstration incroyable, mais ça m'a permis de me replonger dans cette salle de classe, à cette époque-là de ma vie.

Une vie, des chapitres

Il y a cette phrase de Rimbaud que j'aime beaucoup : “à chaque être, plusieurs autres vies me semblaient dues”. Or, je suis convaincu que nous vivons plusieurs vies en une. C'est aussi la raison pour laquelle il faut savoir tenir quand les temps sont durs, quand la chance semble absente. Il est bien sûr possible de vivre un enfer du premier au dernier jour, mais statistiquement, il est probable qu'un cycle heureux succède à une période douloureuse.

Tous les hommes vivent des bons moments.
Et parfois, il faut savoir les provoquer.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues