Voilà la cause

"L'ensemble des causes d'un phénomène est inaccessible à l'intelligence humaine, mais le besoin de rechercher ces causes est inscrit dans l'âme de l'homme. Et l'intelligence, étant incapable de saisir la multiplicité et la complexité des conditions d'un phénomène, dont chacune peut paraître la cause, s'empare de la plus proche, de la plus facile à comprendre, et déclare : voilà la cause". 

Cette phrase, qui débute la deuxième partie du quatrième et dernier livre de Guerre & Paix, est au cœur d'une réflexion que Tolstoï met plusieurs fois en avant. Rien n'arrive simplement, rien ne se passe sans qu'une multitude de causes engendrent l'événement en question. Et parallèlement, nous nous efforçons sans cesse de trouver une cause immédiate, évidente, simplificatrice.

"Lorsqu'il s'agit d'événements historiques (dont l'étude porte sur les actes des hommes), c'est tout d'abord à la volonté des dieux qu'on a eu recours, puis à la volonté des hommes occupant la place la plus en vue de l'histoire, les héros historiques. Mais il suffit d'aller jusqu'au fond de n'importe quel événement historique (…) pour se convaincre que la volonté du héros historique non seulement ne dirige par les actions des masses, mais qu'elle est elle-même constamment dirigée". 

Les managers de toutes les grandes entreprises devraient lire Tolstoï. Ce serait sans doute plus formateur que toutes les formations par lesquelles ils passent. Les hommes politiques aussi, d'ailleurs. Nous sommes en permanence bercés par l'illusion qu'ils gouvernent, qu'ils décident, qu'ils gardent le contrôle sur les événements. Un tel pouvoir mériterait probablement quelques nuances.

J'aime plutôt l'idée que tout ne provient pas d'une simple liberté, d'un libre-arbitre, d'une décision souveraine. Que la plupart des choses qui se produisent dans notre vie émanent d'un ensemble complexe, incompréhensible à notre intelligence. Et j'aime donc Tolstoï, comme j'aime Spinoza et sa définition de la liberté humaine.

source photo : http://www.demilked.com/rosy-magenta-dawn-morning-photography-alex-ugalnikov/

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues