Il y a 26 ans

Je suis né le 23 juillet 1986.
Il y a 26 ans.

Je vous parle donc, à mon tour, d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

À l'époque, il n'y avait pas d'Internet, pas de mobile, pas d'ordinateur portable, pas de mail. Le minitel devenait un bien de consommation courante. Les numéros de téléphone comprenaient 8 chiffres et non 10. De nombreux tubes n'existaient pas encore. (Voyage, voyage, Joe le Taxi, Est-ce que tu viens pour les Vacances ?, ou encore Saga Africa n'avaient pas été créés !).

Mark Zuckerberg venait d'avoir 2 ans. Jack Dorsey (le créateur de Twitter) n'avait pas encore dix ans. 

Les technologies étaient loin d'être aussi performantes qu'aujourd'hui.


Ces disparus

Gainsbourg, Barbara, Léo Ferré, étaient encore vivants. 
Balavoine, quant à lui, venait de mourir, d'un accident d'hélicoptère. 
Coluche, d'un accident de moto. Ainsi que Simone de Beauvoir et Jean Genet.

Ma mère, enceinte, devait lire tout ça dans les journaux.

Quelques mois avant ma naissance, dans la nuit du 26 avril 1986 très exactement, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait. Ça aussi, ce devait être dans le journal. 

Je n'avais pas encore découvert le monde. Je ne savais rien de tout ce qui m'entoure aujourd'hui. Je n'existais pas. Je ne connaissais pas la lumière, les odeurs, le goût, la beauté des choses, le vent, les rayons de soleil, la rosée du matin. 

Et si je n'existais pas
Je ne connaissais pas l'amour, l'amitié, les éclats de rire, le bonheur. J'ignorais tout de la mélancolie, de la nostalgie, du souvenir, des regrets, des espoirs, de la musique. Je n'avais jamais lu de poésie, de roman, de fable, jamais vu de pièce de théâtre, de film, de séries, jamais envoyé de messages. Jamais reçu de lettres. Je n'avais jamais rien expérimenté
Le monde m'était inconnu. 
Tout m'était inconnu.


Et voilà, 26 ans plus tard, sur un clavier d'ordinateur connecté à Internet, un smartphone dans la poche, j'écris un billet de blog pour le partager sur Facebook et Twitter.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Message reçu, message lu : le cauchemar moderne

La foule familière de passants inconnus

Les vagues