Articles

Affichage des articles du juillet, 2012

Ne plus penser à rien

Image
On s'accorde souvent pour dire qu'il faut prendre le temps de réfléchir, avant de parler. Le sens commun veut qu'on mûrisse une idée avant de la prononcer. C'est plus prudent. On peut regretter, sinon, d'avoirparlé trop vite ; de ne pas avoir tourné sept fois sa langue dans sa bouche. 
Commencer par concevoir 
La sagesse apprend à calmer les ardeurs des jeunes années, où l'on s'exprime de façon trop spontanée.  Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. Il faut donc commencer par concevoir, par cerner les tenants et les aboutissants du sujet, par affiner ses arguments.  Faire l'économie de cette étape, c'est prendre un risque. Le risque de paraître stupide.

Je suis le premier, sur ce blog, à dire qu'il est nécessaire de prendre du recul, d'être attentif à ce qui n'est pas évident, à ce qui ne se donne pas immédiatement. Je le reconnais bien volontiers. Mais j'aimerais nuancer ce point de vue.
Imbécile heureux
Quel plaisir en effet…

Je me sens libre

Image
Je ne sais pas si c'est l'été parisien, le sourire des passants, les vacances de certains collègues, les voyages de certains amis, ou bien la chaleur ambiante, les chemises entr'ouvertes, les jupes effleurées par le vent… ou peut-être est-ce la nuit qui se fait désirer, les soirées en terrasse, les verres que l'on prend son temps à vider… À moins que ce ne soit mon anniversaire récent, et tout ce que cela implique, comme le renouvellement ultime de ma carte 12-25, par exemple. Toujours est-il que j'éprouve un sentiment de liberté, ces derniers jours.
Je ne me sentais pas particulièrement enfermé, muré, garrotté, jusqu'à présent. Ce n'est pas à proprement parler une libération. Simplement, à l'instant, je me sens libre. Autant que lorsque j'étais enfant, en Bretagne, et que je nageais dans l'infini de l'océan le premier jour des vacances. Autant que ces nuits passées à regarder les étoiles, une couverture sur les jambes. Autant que ces promen…

Hole In My Heart

Image

Il y a 26 ans

Image
Je suis né le 23 juillet 1986. Il y a 26 ans.
Je vous parle donc, à mon tour, d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.
À l'époque, il n'y avait pas d'Internet, pas de mobile, pas d'ordinateur portable, pas de mail. Le minitel devenait un bien de consommation courante. Les numéros de téléphone comprenaient 8 chiffres et non 10. De nombreux tubes n'existaient pas encore. (Voyage, voyage, Joe le Taxi,Est-ce que tu viens pour les Vacances ?, ou encore Saga Africa n'avaient pas été créés !).
Mark Zuckerberg venait d'avoir 2 ans. Jack Dorsey (le créateur de Twitter) n'avait pas encore dix ans. 
Les technologies étaient loin d'être aussi performantes qu'aujourd'hui.

Ces disparus
Gainsbourg, Barbara, Léo Ferré, étaient encore vivants.  Balavoine, quant à lui, venait de mourir, d'un accident d'hélicoptère.  Coluche, d'un accident de moto. Ainsi que Simone de Beauvoir et Jean Genet.
Ma mère, enceinte, devait lire tout ça d…

Prendre Du Recul Pour Mieux Bloguer

Image
Pour innover, créer, inventer, il est essentiel de prendre du recul, de changer sa manière de voir les choses. Sans cette rupture, que certains publicitaires - et pas des moindres - appellent disruption, il n'est pas d'innovation possible. 
Savoir voir différemment
Cet impératif là se retrouve également quand on tient un blog. L'objectif est bien de marquer une pause, de prendre la distance nécessaire, pour revenir sur tel événement, pour exprimer telle idée.  L'oiseau de Minerve (la chouette) qui prend son envol à la tombée de la nuit pour mieux revenir sur le monde, et qui est le symbole de la philosophie, pourrait tout autant incarner le blogging. 
Face à la page blanche d'un billet à écrire, on est amené à prendre du recul, et à réfléchir. C'est un exercice intéressant, que l'on ne soupçonne pas directement, quand on n'a pas encore créé de blog. S'imposer des moments de réflexion, des prises de distance par rapport à son activité, par rapport au…

Introducing Stanley

L'image parle d'elle-même

Image
35 % des Français interrogés par TNS Sofres (en juin 2012) affirment avoir déjà posté plus de 100 photos en ligne. Un chiffre parmi d'autres, bien sûr, mais qui illustre assez bien notre époque : celle de la prééminence de l'image. La photographie avait déjà une place de choix dans les années 1980 ou 1990, c'est certain, mais elle est devenue une pièce maîtresse de la conversation. 
L'image, élément de langage
Comme le souligne très justement André Gunthert dans cet article (que je vous recommande) : “pour la première fois de son histoire, la photographie traditionnelle est devenue une pratique de niche au sein d'un univers plus vaste, structuré par les mobiles et les réseaux sociaux : l'image communicante”. Et de rappeler qu'en France, en 2011, il se vendait 4,6 millions d'appareils photographiques (deux fois plus qu'à la fin des années 1990) contre 12 millions de smartphones.
Le mobile et les réseaux sociaux sont de fait les deux cœurs d'une même…

J'Aurais Pu Naître Un Siècle Plus Tôt

Image
New-York 1612 - 2012 J'aurais pu naître un siècle plus tôt, le 23 juillet 1886. Au même endroit, à Paris. Mon enfance aurait été plutôt heureuse, sans doute, au cœur de la Belle Époque. Mais à mon âge, les choses auraient commencé à se gâter. 
Si j'étais né un siècle plus tôt, en effet, il ne me resterait plus que deux ans de vie [article écrit en juillet 2012] avant La Grande Guerre, la mobilisation générale, l'horreur des tranchées. Deux ans pour profiter du soleil, de la Seine, des cafés en terrasse ; deux ans pour arpenter ces rues, croiser des passantes aux robes d'été, sourire à la vie ; deux ans pour profiter pleinement de cette ville, de ces jardins, et de la paix.
Pas sous la même étoile
À 28 ans, on me retrouverait dans la boue, avec un casque en ferraille pour protéger mon crâne des éclats d'obus et des balles, les mains tremblantes de froid et de peur, emmitouflé dans une tunique sale, crasseuse, sous une pluie battante, avec d'autres hommes effrayés, …

Tout recommence aujourd'hui

Image
Il est parfois agréable de se dire en soi-même : “aujourd'hui, tout recommence”. On feint d'y croire, bien sûr, car aucune renaissance ne se décide aussi simplement, aucun nouveau départ ne se déclenche aussi artificiellement. Qu'importe ! Le plaisir qui découle de ce sentiment, de cette impression que notre volonté peut engendrer un nouvel élan, un changement radical, est immense. Il faut en profiter.
Aujourd'hui est un autre jour
D'autant que, de temps en temps, ça marche. En y réfléchissant bien, c'est sur un coup de tête que j'ai arrêté de fumer, que j'ai passé le permis, que j'ai fait mes plus beaux cadeaux, que j'ai passé les meilleurs moments de mon existence. Se laisser aller, décider avec des amis d'un voyage ensemble, qui prendrait la forme d'une aventure, s'inventer un projet commun. 

Le faire, surtout, quand tout va pour le mieux. Ne pas attendre un accident, un malheur, une déception, mais repartir de plus belle, gratuitem…

Facebook en France

Image
Quelques chiffres, à jour, sur l'utilisation de Facebook en France. via 26 millions d'utilisateurs (un internaute sur deux, grosso modo). Un usage qui se développe de plus en plus sur le mobile.Une parité quasi-parfaite.Un nombre moyen d'amis de 177.Un temps passé sur le site qui demeure important. À noter également la récente étude de ComScore selon laquelle l'audience de Facebook repart aux États-Unis, après deux mois de baisse consécutifs. En juin 2012, près de 160 millions de visiteurs uniques se sont rendus sur le site communautaire (+ 1,1 % par rapport au mois de mai).  Le temps passé sur le site a également progressé (+ 5 %) pour atteindre 400 minutes en moyenne par internaute et par mois.
Enfin, si vous voulez lire des articles qui concernent Facebook sur ce blog, en voici quelques uns : Quitter Facebook est un fantasme.Facebook, réseau asocial.Ma vie ne sera jamais en ligne.Facebook, l'impérissable empire.Ce que Facebook propose aux marques.Facebook…

L'âge mûr des médias sociaux

Image
Il y a eu la phase dite d’expérimentation. Après avoir observé l’évolution des médias sociaux, et les usages qu’engendraient tous ces nouveaux outils, les entreprises ont commencé à développer leur propre présence sur les espaces communautaires. De nouveaux métiers sont apparus. Du Community Manager au Social Media Manager, en passant par je-ne-sais quel Social Media Architect. L’organisation-même de certaines entreprises, les plus innovantes sans doute, a été transformée.  On a commencé à y voir un peu plus clair. “La maturité de l'homme, c'est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait au jeu quand on était enfant”. NietzscheBien souvent, depuis, certains acteurs reviennent sur le chemin parcouru. Et l’on entend, assez régulièrement, des professionnels parler d’une forme de maturité acquise sur les médias sociaux.  La maturité. De prime abord, c’est plutôt réjouissant. La maturité, cette “étape dans laquelle se trouve un organisme qui a atteint son plein développement” com…

Un regard sur la semaine

Image
Un regard sur la semaine qui vient de s'écouler. Première semaine de Juillet : le temps est plus lourd, mais ce n'est pas encore tout à fait l'été. Lundi matin, j'avais un rendez-vous chez le dentiste, pour bien commencer la semaine. Encore fatigué de la veille, je me revois assis sur ce siège informe - de la même couleur que tous les autres, un bleu pâle, immonde, celui des hôpitaux -, la bouche ouverte, l'air hagard observant du coin de l'œil le ciel, par la fenêtre entr'ouverte, en tentant de faire abstraction de la douleur aiguë ressentie, et du bruit des instruments qui l'accentuait encore.  Ah, d'ailleurs, il y a un truc qui me stresse terriblement, chez le dentiste : c'est quand il vous pose des questions, tout en vous massacrant les gencives ; comme s'il était possible de répondre autrement que par un hochement de tête insignifiant, quand on a un marteau-piqueur miniature dans la bouche, ainsi qu'un aspirateur à salive.
Connaissan…

Stèle Provisoire

Image
Voici, je trouve, l'un des plus beaux poèmes de mon arrière-grand-père, Victor Segalen
Stèle Provisoire
Ce n'est point dans ta peau de pierre, insensible, que ceci aimerait à pénétrer ; ce n'est point vers l'aube fade, informe et crépusculaire, que ceci, laissé libre, voudrait s'orienter ;
Ce n'est pas pour un lecteur littéraire, même en faveur d'un calligraphe, que ceci a tant de plaisir à être dit :
Mais pour Elle.
o
Vienne un jour Elle passe par ici. Droite et grande et face à toi, qu'elle lise de ses yeux mouvants et vivants, protégés de cils dont je sais l'ombre ;
Qu'elle mesure ces mots avec des lèvres tissées de chair (dont je n'ai pas perdu le goût) avec sa langue nourrie de baisers, avec ses dents dont voici toujours la trace,
Qu'elle tremble à fleur d'haleine, -- moisson souple sous le vent tiède, -- propageant des seins aux genoux le rythme propre de ses flancs -- que je connais,
o
Alors, ce déduit, enjambant l'espace et dans…